Expositions

Du 12 au 28 mars, le campus de l’ULB ouvrira ses portes à quatre expositions temporaires sur la thématique des migrations. Venez découvrir ces artistes engagés qui nous montrent quelques facettes actuelles des migrations en Europe.

Sous les tentes : Titom

no border titom

« Dessins & affiches politiques questionnant les politiques migratoires »

Hall du Bâtiment K : Des Roms debout !

Roms de Bruxelles

L’exposition « Des roms debout ! » du Centre de Médiation des Gens du Voyage et des Roms en Wallonie est le fruit d’une démarche artistique et d’une démarche citoyenne. Elle nous livre un regard humain et audacieux sur une population à la fois « déshumanisée » et « sans voix ».

Si les photos parlent d’elles-mêmes, il semblait important pour le Centre de Médiation d’y joindre le texte nécessaire pour nous permettre de percevoir les nuances et la complexité des situations des Roms en Belgique. C’est un autre défi qui a été relevé par le Centre de Médiation : donner la parole à ceux « sur » qui on parle et « sur » qui on écrit habituellement par le témoignage de portes-parole roms en provenance d’ex-Yougoslavie et de Roumanie.

Partenaires du Centre de Médiation depuis plusieurs années, ils ont accepté de nous faire part d’un peu de leur histoire, de leurs rêves, de leurs angoisses, …
Les personnes photographiées, elles proviennent essentiellement de Slovaquie et de Roumanie. Leur situation est emblématique de ce qu’il convient désormais d’appeler la « question rom »…

Patio du AY : Frontières Sud

Exposition de photographies de Sara Prestianni

index

Détention, externalisation des contrôles migratoires, Frontex, surveillance maritime, accords de réadmission… les ingrédients des politiques européennes en matière de migration sont dévoilées dans l’exposition au travers de reportages photographiques. L’exposition veut confronter les moyens que l’Europe se donne, parfois militaires, toujours extrêmement coûteux, aux réalités vécues par les migrants qui tentent malgré tout leur entrée dans cette Europe forteresse: réalités de survie, mise en danger, insécurité et grande précarité.

Sara Prestianni est photographe et membre du réseau internationale Migreurop. Dans les deux activités, elle s’est spécialisée sur les migrations dans l’espace méditerranéen, à travers des missions de terrain aux frontières internes et externes de cet espace (Lampedusa, Grèce, Canaries, Mali, Maroc, etc). Elle a récemment réalisé un ouvrage, Je me suis réfugié là. Bord de route en exil, en collaboration avec Michel Agier, décrivant les  «jungles », campements et squats à Patras, Rome, Calais et Paris.

 Une visite guidée de l’exposition est organisée par la Ligue des Droits de l’Homme le 14 mars à 18h (Aude Meulemeester)

index migreurop

Foyer Culturel : Collectif Krasnyi

krasnyi krasnyi2

Fondé en janvier 2011, nous sommes un collectif constitué de passionnés de l’image.
Tous touchés par la question sociale, nous avons décidé de nous unir avec comme axe principal un travail photographique et vidéo, militant et socialement engagé.
L’instabilité politique et économique que traverse la société nous convainc de l’urgence d’être sur le terrain afin d’en saisir toutes les répercussions. Nous voulons mettre en image les acteurs de la société et les laissés pour compte, victimes d’un système qui les pousse tantôt dans la misère, tantôt dans la révolte. Notre ambition est de construire un instrument pour relater ces combats dont nous sommes  témoins au quotidien et redonner la parole à ceux trop souvent tus.
L’image qui nous touche et nous unit, c’est l’image comme arme pour le changement social.